L'Amérique est nue

 

10 Septembre 2005

Depuis une semaine la Nouvelle-Orléans est la malheureuse victime de Poséidon. Les états de Louisiane et du Mississipi sont redevenus des zones insalubres où caïmans et alligators nageant entre les derricks pétroliers ou se promenant dans les avenues noyées des villes, participent au nettoyage biologique en dévorant les corps gonflés des noyés qui remontent un à un à la surface.
D'immenses territoires asséchés artificiellement depuis des décennies par les industriels texans sont retournés à leur état d'origine : sous l'eau au fond des bayous.

Certains pourraient penser que Dame Nature a lancé un sévère avertissement au pays le plus pollueur du monde et l'un des seuls à n'avoir pas signé les accords de Kyoto.
Si ça n'était que cela et s'il n'y avait toutes ces victimes innocentes à déplorer, on pourrait s'en amuser. Mais des conséquences plus graves encore sont à prévoir, bien plus étendues que les simples images TV ne nous le montrent :
C'est toute la capacité de raffinage des USA qui est noyée. Les habitants du pays le plus motorisé du monde sont obligés de rationner l'essence, devenue denrée rare, et du coup les prix mondiaux flambent. On n'avait pas besoin de ça ! Déjà que la production irakienne - théoriquement sous contrôle américain - n'en finissait pas de ne pas démarrer... C'est à se demander si Ben Laden ne serait pas en capacité de déclancher les cyclônes ! Il ne pourrait pas rêver mieux en effet pour mettre un pays à genoux : l'attaquer sur ses habitudes et son confort de consommateur boulimique d'énergie !

Oh ! Je ne suis pas inquiet pour l'immédiat. L'Amérique s'en relèvera, même si son économie déjà discutable s'en trouve encore affaiblie.
Mais je note tout de même que NOUS allons participer à payer cette facture, par la biais de l'augmentation mondiale des cours du pétrole. Vraiment, les puissants cumulent tous les avantages ! Est-ce que les pays victimes du Tsunami en Décembre dernier auront eux aussi la chance de voir augmenter les cours du tourisme ? Je ne crois pas... Il y a décidément des choses qui ne vont pas en ce village mondial.

 

Le cyclône Katrina a dévasté l'une des plus belles régions d'Amérique et certainement tué des milliers de pauvres gens.
Dans un pays qui prétend contrôler la planète, rien n'était prévu pour faire face à un tel cataclysme chez lui. La Présidence a mis trois jours avant de s'intéresser au sort des milliers de sans-abri que l'inondation a jeté hors de chez eux et aux milliers de morts annoncés.

Quel que soit le jugement qu'on porte sur l'Amérique de Bush, la question ne se pose même pas, il faut évidemment aider les américains victimes de cette catastrophe épouvantable.

Cependant il est clair que les américains se souviendront de cette scandaleuse imprévoyance lors des prochaines échéances politiques, et d'ores et déjà plusieurs réflexions me viennent à l'esprit quand j'entends les derniers développements médiatiques de la catastrophe, portant à croire à une nouvelle manipulation de l'opinion, inverse cette fois de celle d'après le 11 Septembre 2001 et qui tendait à exagérer le nombre des victimes pour justifier la colère de l'Amérique, aujourd'hui au contraire on le minimise pour en réduire les effets politiques :

On veut nous faire croire que le bilan final est bien moindre que les 10 000 victimes annoncées au début. Soit, je veux bien penser que ce chiffre n'était qu'une évaluation de la part des journalistes qui se sont trouvés les premiers sur les lieux, évaluation naturellement susceptible de rectifications ultérieures. Rien de plus normal.

Mais qu'on m'explique alors pourquoi, lorsque "officiellement" on n'annonce plus qu'un peu moins de 400 victimes, on fait tout de même envoyer vers la zone sinistrée plus de 25 000 sacs mortuaires !

Pourquoi est-il interdit aux télévisions américaines de faire voir les images des corps flottants des noyés ? (remontant à la surface des eaux après quelques jours du fait des décompositions gazeuzes).
Pourquoi cacher ces choses ? Pour épargner la sensibilité des braves gens ou pour empêcher le dénombrement de ces corps ?

La manipulation médiatique continue !...

 

Quoi qu'il en soit, Katrina a eu pour certains (les mêmes probablement) le grand avantage de masquer un autre événement qui eût certainement accaparé l'attention des médias du monde entier mais qui est carrément passé à la trappe après la catastrophe américaine.
Je veux parler d'un événement qui précéda de 24 heures le cyclone américain et qui vit périr plus de 1 000 pélerins Irakiens sans que la moindre bombinette explosat.
La simple 'rumeur' de la présence d'une bombe a suffit !
C'est Ben Laden qui a dû encore se marrer ! Même plus besoin de sacrifier des kamikazes, il suffit désormais de faire croire qu'il y en a !
Bonjour la parano !

Dans quel monde vivons nous ?!!!

 

Allez, malgré tout, paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté !


* * *

***

Cliquez ici pour fermer la fenÍtre