Cher visiteur,

Ce Mardi 11 Septembre 2001, comme beaucoup d'entre vous, j'ai vu en direct la seconde tour de Manhattan s'effondrer sur elle-même, avec son mât qui restait imperturbablement debout, droit comme un i...

Je ne trouve pas les mots pour décrire le bouleversement ressenti à la pensée des milliers de gens qui se trouvaient encore dedans, pris entre les étages pendant que les planchers s'empilaient comme les lames d'un funeste château de cartes.
L'horreur dans toute sa fascination.
La première tour s'était déjà effondrée quelques instants plus tôt dans un nuage de poussière indescriptible après l'impact des deux premiers avions détournés. On a appris quelques minutes plus tard que le Pentagone de Washington avait subi le même sort funeste.
Bilan : plus de cinq mille victimes innocentes que le monde pleurera longtemps... Un pays humilié... que dis-je un pays ? une civilisation complète, désemparée et désorganisée par les mesures immédiates de protection et de vigilance indispensables qui cassent l'harmonie et la convivialité des peuples, introduisant la méfiance, la haine, la xénophobie et l'arbitraire dans des rapports humains désormais déchirants.

En cela, les terroristes ont déjà gagné ! Combien de temps nous faudra-t-il pour retrouver des relations de confiance entre nos peuples ?... une génération ?... deux ?... ou plus encore ?...

Je ne saurai pas décrire la douleur, ou peut-être préfère-je m'en abstenir pour ne pas sombrer dans la colère aveugle ?
J'ai donc décidé de mettre mon site en berne, comme les drapeaux de nombreux pays du monde, pendant quelques semaines, en témoignage de sympathie pour le peuple américain, même si par ailleurs je réserve mon jugement critique quant à la politique qu'a menée son gouvernement dans le monde...

Même si l'on nous a souvent caché des choses, dans l'histoire moderne comme dans l'ancienne, même si l'on nous manipule toujours, politiquement et médiatiquement, même si l'on fait subir involontairement ou inconsciemment aux autres peuples ou si l'on subit de leur part les pires injustices, la vraie civilisation permet toujours de discuter, de négocier, de rectifier, de réparer, de convaincre l'autre, de crier son bon droit et de le faire valoir... même si c'est parfois long.
Au pire, si tant est que cela soit encore "civilisé", on déclare la guerre et on s'attaque aux cibles stratégiques ou militaires !...
Mais ça !... s'attaquer par surprise aux symboles mêmes de la civilisation, frappant aveuglément et sans se soucier des milliers de vies humaines et civiles en jeu, c'est pire que tout !... la lâcheté et la folie réunies pour commettre l'un des plus grands crimes de l'histoire !

L'Humanité en est-elle rendue à cette extrémité d'un retour à la pure sauvagerie ? Le pire est-il encore à craindre ?...

Quelle que soit notre culture et qu'on soit d'Orient ou d'Occident, qu'avons-nous de commun entre nos pays civilisés et ces fous de la pire espèce, fous d'Allah, fanatiques jusqu'à la mort qui croient gagner leur paradis en sacrifiant le plus grand nombre possible "d'infidèles" ?

Je suis de culture chrétienne mais quand bien même je serais bouddhiste, athée, juif ou animiste, je sais que l'Islam, ça n'est pas ça ! C'est le contraire : "Is'Salaam" signifie "la Paix". Ne confondons pas la si belle civilisation musulmane (avec tous ses défauts inhérents, mais chaque civilisation en comporte) et ces illuminés fanatiques, déments bourrés de hashisch et des paroles ennivrantes de faux guides spirituels qui ne visent qu'à détruire un monde qu'ils ne contrôlent pas.

Je dénie la qualité "d'être humain" à ces fanatiques de la destruction ! Ils l'ont perdue avec leur âme ! S'il existe un Dieu tout puissant dans l'Univers, qu'on le nomme Dieu, Yahvé, Allah, Vichnou, ou Grand Manitou, qu'Il réduise en cendres ces assassins comme ils ont fait à leurs victimes, et que le Néant soit leur dernière demeure pour l'Eternité !

PLUS JAMAIS !

J.M.

***

Merci d'avoir pris quelques minutes pour me lire. Vous pouvez retrouver d'autres réactions sur DIAMEDIT.
Mille excuses aux amateurs d'histoire que l'insertion de cette page aura perturbé dans leur lecture du site.

Cliquez ici pour fermer la fenÍtre